PPCR

lasuite1une02

lasuite1Communiqué de Solidaires Fonction Publique

lasuite1En fin d’année dernière, le gouvernement a pris la décision de passer en force PPCR, malgré l’absence d’accord (rejet majoritaire de la CGT, FO, et Solidaires qui totalisent 50,2% des voix). Loin de la loi sur la rénovation du dialogue social dans la fonction publique de 2010 !
Nous voici donc à la mise en œuvre de Parcours Professionnels Carrières Rémunérations.

lasuite1Attention certaines des informations suivantes peuvent choquer les jeunes agents comme les plus anciens !

lasuite1Les négociations PPCR, rebaptisées pompeusement « Avenir de la fonction publique », qui avaient débuté le 1er juillet 2014 se sont terminées, après une année de débats, le 9 juillet, par une séance présidée par la Ministre. La dernière mouture du protocole d’accord est parvenue le 15 juillet aux organisations syndicales.
Les organisations syndicales ont désormais jusqu’au 30 septembre pour signer ou non ce protocole d’accord dont la version est définitive et ne connaîtra plus de modifications possibles. Le 9 juillet, Solidaires Fonction Publique a indiqué à la Ministre que ce sont ses syndicats membres qui prendront la décision, au travers d’une large consultation démocratique.
Pour rentrer en application, le protocole d’accord doit recueillir la signature d’une ou plusieurs organisations syndicales ayant recueilli au moins 50% du nombre de voix aux dernières élections professionnelles sur les trois versants (loi sur la rénovation sur le dialogue social dans la fonction publique du 5 juillet 2010)

Tout au long des discussions PPCR, Solidaires Fonction Publique a défendu ses positions revendicatives.

lasuite13° proposition gouvernementale : A prendre ou à laisser.

Après presqu’un an de négociations, la Ministre de la fonction publique et de la décentralisation a présenté sa dernière proposition en matière de refonte des grilles le lundi 16 juin 2015.
Cette troisième proposition fait suite à la lettre que l’ensemble des organisations syndicales avait adressée le 13 mai dernier au premier Ministre, jugeant les précédentes inacceptables.
Dans son propos introductif, la Ministre a voulu insister sur l’importance de ce moment qui s’inscrit, selon elle, dans la réaffirmation du modèle d’une fonction publique attractive et prête à s’adapter aux enjeux du 21 ème siècle !
Pour elle, il est normal d’avoir une rémunération qui prenne en compte la valeur des qualifications et qui évolue dans le temps.
Tout en réaffirmant que le contexte contraint sur le plan budgétaire ne facilite pas les choses, elle confirme donc que le gel de la valeur du point sera poursuivi.

lasuite1Après de nombreux reports, notamment du fait de la mobilisation des fonctionnaires au printemps dernier, les discussions PPCR (parcours professionnels, carrières et rémunérations) ont débuté le 7 octobre, séance présidée par Marylise Lebranchu. L’intersyndicale fonction publique avait en effet exigé que la Ministre soit présente à cette première séance de négociations pour connaître les marges de manœuvre dont elle dispose.

lasuite1Depuis sa nomination au poste de ministre de la fonction publique, Marylise Lebranchu multiplie, non pas les salaires des fonctionnaires, mais le lancement de réformes les concernant. Certains ont déjà abouti, d'autres sont en gestation, mais toutes ou presque se heurtent à la contestation quasi unanime des organisations syndicales.
L'absence de réels moyens budgétaires risque de conduire à des changements régressifs pour tous les fonctionnaires.