Comité Technique

DECLARATION AU CTAC DU 30 NOVEMBRE 2017

 

Après plusieurs CTAC boycottés, nous nous retrouvons enfin pour un CTAC que l’on pourrait qualifier de « normal ». Normal pourquoi ? Parce que cette fois, nous avons eu les documents nécessaires pour étayer notre travail à l’avance, et les points utiles ont été rajoutés à l’ordre du jour : à savoir le suivi des déménagements et des engagements. C’est vraiment appréciable, et nous formons le vœu – puisque nous sommes à quelques jours de Noël - que ces efforts perdurent pour les CTAC futurs.

Mais combien de demandes pour en arriver là ! Quelle perte de temps pour vous, pour nous, pour tous.

En plus des documents qui nous ont été transmis à l’avance, nous avons aussi participé à des groupes de travail préparatoires. Travaux certes intéressants, avec des sujets documentés. Mais cela aussi a été très lourd et s’est effectué à marche forcée. Lourd du fait du nombre de points à traiter en amont et durant cette séance. Des réunions se sont ajoutées en plus à ces groupes de travail, et parfois en toute dernière minute, comme par exemple hier.

Il y a donc des ratés.

Le premier est Lire la suite

SUD centrale Solidaires dénonce le simulacre de dialogue social organisé en centrale.lasuite1

Lire l'intervention commune FO, CGT et Sud centrale solidaires préalable à l'ouverture du CT AC.

CHRYSANTHÈMES POUR LA DÉMOCRATIE SOCIALE A BERCY -MORT DU «DIALOGUE SOCIAL» EN CENTRALE

Malgré l’absence de quorum, la présidente du Comité technique d’Administration Centrale (CT AC) a tenu la séance du 3 novembre.
Le secrétariat général méprise son propre réglement intérieur (RI). C’est inacceptable !
Les décisions prises avec la complicité de la CFDT, de l’UNSA et de la CFTC relèvent d’une véritable mascarade. Elles sont nulles et non avenues.
Les résultats des élections professionnelles de décembre 2014 sont bafoués. Les électeurs se sont donnés cinq élus FO, CGT, SUD qui représentent la moitié des sièges. Le CT AC n’aurait donc pas dû se tenir sans eux.

NOS SYNDICATS UTILISERONT TOUTES LES VOIES DE DROIT APPROPRIÉES CONTRE CE DÉNI

Lire le texte commun FO, CGT et Sud centrale Solidaires

  • lasuite1DRH2 réorganisation en 2012 et dysfonctionnements permanents.
  • EPAF, la gifle du prix à payer
  • Exécution budgétaire du Programme 218, savoir changer de point de vue
  • La qualité par l'absurde
  • DGCIS ou DGE réorganisation préfigurée depuis 5 mois et concertation poussive.

Extrait de notre déclaration préalable ...

Instances de concertation ou «chambres d’enregistrement» ?

Aujourd’hui et malgré les conditions de préparation insatisfaisantes, nous avons décidé de siéger à ce CT AC qui porte sur pas moins de 5 dossiers de réorganisation : presque un record depuis le début de notre mandat !

Pour autant, il ne s’agit pas pour nous de cautionner une démarche de dialogue social qui tend à nous transformer en « chambre d’enregistrement » ou, en simples «valideurs» silencieux ou complaisants de textes organisationnels qui méritent à tout le moins une bien plus grande attention, une autre forme de concertation.

Or, sur les 5 points de réorganisations mis à l’ordre du jour de ce CT, 4 textes organisationnels sont déjà mis en application dans les services. C’est le cas avec :

  • la disparition de l’Agence des services à la personne dont les missions ont été intégrées à la DGCIS (alors qu'il s'agit de missions sociales que n’exerce pas la DGCIS)
  • le toilettage formel des missions de l’AIFE ;
  • la création de 3 bureaux dédiés à la performance publique au sein de la direction du Budget qui sont déjà actés dans les faits et dans l’espace depuis la in 2013.

lasuite1De toute façon, on ne peut que déplorer le fait que les textes réglementaires examinés et les rapports les présentant soient trop souvent « désincarnés » et considérés par les décideurs eux-mêmes comme n’ayant pas ou peu d’impact pour les personnels concernés. A titre d’exemples, à SEP 2, et avec la création de la Mission de la sûreté des sites ministériels, la « fiche d’impact » - dont le canevas est déjà bien sommaire - a été transformée en « fiche de non impact » ; de même l’absence de toute fiche d’impact dans le cas du toilettage de l’AIFE devenant un service de gestion de l’application budgétaire et comptable CHORUS, élude les problèmes persistants liés à l’utilisation de cette application ainsi que la dégradation des conditions de travail dans ce SCN où certains agents craquent et se signalent au médecin de prévention ou à nos représentants au CHS CT C.

A quelques mois de la fin de leur mandat, les représentants de SUD Centrale Solidaires tiennent à affirmer qu’ils refuseront à l’avenir de siéger si un tel «simulacre » de concertation devait perdurer.

lasuite1Nos organisations syndicales ont décidé de boycotter le CT AC du 26 novembre 2013.

  • lasuite1Déclaration préalable de Sud Centrale Solidaires
  • Un bilan social 2012 qui en dit long
  • Evaluation individuelle 2013, un formulaire d'entretien professionnel allégé
  • Avenir du Service des Retraites de l'Etat (SRE) moins d'emplois plus de charges.

lasuite1Déclaration préalable de Sud Centrale Solidaires

Budget 2013 - Evolution de l'entretien professionnel - Plan de travail du CHS-CT - Actions en faveur de l'égalité professionnelle - Création du CIGEM.