CT

lasuite1Déclaration unitaire des fédérations syndicales.

lasuite1Réponse du secrétaire général du ministère à la déclaration liminaire inter-fédérale lue en ouverture de séance.

lasuite1Explosion programmée du service public !

lasuite1BERCY NOUS BALADE ET BANANE SES AGENTS !

une01

Budget 2017 : Pas de SCOOP Des COUPES.

  • 1 765 nouvelles suppressions d’emplois,
  • Action sociale torpillée,
  • Santé Sécurité au Travail sacrifiée,...

lasuite1Bilan contre-bilan !

lasuite1Il est grand temps d’aborder les sujets qui concernent l’immense majorité des agents dans toutes les directions et services. L’absence des ministres et des directeurs généraux (sauf pour l’INSEE) lors de ce CTM dénote une désinvolture et un manque total de respect des instances ministérielles et des travaux qui y sont conduits.

lasuite1Un groupe de travail ministériel présidé par Laurent De Jekhowsky Secrétaire Général s’est tenu le lundi 21 mars 2016 sur les mesures catégorielles. Il portait sur plusieurs sujets : la prime exceptionnelle (faisant suite à la prime d’intéressement collectif, abandonnée par décision des Ministres), le Rifseep, l’application du projet dit « PPCR », le plan ministériel de qualifi cations, la prime de restructuration de services et d’autres points.

lasuite1Une réunion de plus , des questions toujours sans réponse !
Une amplitude et des conséquences plus importantes qu’annoncées.

lasuite1Coucou, Y'a "qu'un qu'un" !

lasuite1Des mesures, des annonces... sans moyens !

lasuite1L'ordre du jour établi avant les événements tragiques du 13 novembre ne prend pas en compte les déclarations du président de la République à Versailles ; les fédérations des finances ont demandé au ministère qu’un nouveau point soit inscrit en priorité, un point relatif aux conséquences concrètes des déclarations présidentielles sur l’exercice des missions et leurs moyens. Elles ont demandé par ailleurs que le courrier promis par les ministres lors du CTM du 13 octobre sur leurs engagements leur soit enfin communiqué (document finalement reçu ce 26 dans la matinée).
Dans une période où le terrorisme veut remettre en cause le « vivre ensemble », il est nécessaire de renforcer tout ce qui constitue et renforce le lien social. Il y a besoin de respiration démocratique dans une société traumatisée qui doit reprendre son souffle.

lasuite1Les raisons du boycott.

lasuite1 Les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires et FAFP de la Fonction publique organisent une grande consultation démocratique des personnels de la Fonction publique du 21 septembre au 3 octobre 2015.

Depuis de trop longues années, la situation de la Fonction publique se dégrade sous l’effet des politiques d’austérité menées par les gouvernements successifs.

Nos salaires sont en baisse continue en terme de pouvoir d’achat, situation principalement liée au gel de la valeur du point d’indice.

Les suppressions d’emploi se poursuivent dans de nombreux secteurs et vont s’accroître encore avec les diverses réformes de l’action publique en cours et à venir.
Nos conditions de travail et la qualité du service public se détériorent.

Cette situation n’est satisfaisante ni pour les usagers, ni pour les fonctionnaires et agents publics, ni pour la cohésion sociale ni pour le développement économique.

lasuite1Déclaration commune des fédérations finances.

lasuite1Solidaires Finances a rappelé en propos introductif que par courrier en date du 22 mai 2015, elle avait interpellé le secrétaire général des ministères économiques et financiers sur le principe et sur la mise en œuvre de l’apprentissage dans les administrations financières. Lors de ce groupe de travail nous avons dénoncé ce dispositif qui répond principalement à la commande du chef de l’Etat et du Premier Ministre...

lasuite1Un CTM sans fond ni forme.

L’ordre du jour de ce Comité Technique Ministériel comporte l’examen d’arrêtés et de décrets qui, pour l’essentiel, ont déjà fait l’objet de groupes de travail où Solidaires Finances s’est exprimé, l’examen du bilan social et un point d’information sur l’amiante et les RPS.
Pour nous et pour reprendre une métaphore d’actualité, il s’agit d’un « CTM balai » avant la période estivale.

lasuite1«Mise en scène en deux actes avec un interlude imprévu» On vous a entendu... mais...

lasuite1Jusqu'où ira t-on ? Les fédérations Solidaires Finances et CGT Finances refusent de cautionner le lancement du projet "Mutualisation des fonctions support".

20 000 agents potentiellement concernés par :

  • le projet de dispositif ministériel d'accompagnement des réorganisations.
  • le projet ministériel de mutualisation des fonctions support.

En janvier, deux groupes de travail (un sur chacun des thèmes ) se sont tenus (9 et 17/01).

Pourtant, nous n’avons pas obtenu les informations concrètes exigées le 6 décembre : nombre d’agents concernés et ce dans chaque direction, définition des périmètres des mesures et par fonction support, localisation des implantations concernées, communication du rapport de l’IGF (réalisé à la demande du CIMAP de janvier 2013).

lasuite1Ce rapport a été remis mais n’est toujours pas public, même si l’administration de Bercy utilise certaines données telle que le nombre d’ETPT travailllant dans les fonctions support (18 000 ETPT (Equivalent Temps Plein Travaillé) environ 20 000 agents).

lasuite1

Déclaration liminaire.

Compte rendu.