Le syndicat Sud Centrale SOLIDAIRES a pour fonction première la satisfaction immédiate et la défense des intérêts matériels et moraux, individuels et collectifs des salariés de son champ de syndicalisation.

 

Il se positionne pour un syndicalisme revendicatif, s’appuyant à la base sur les aspirations des salariés et sur la recherche de l’unité la plus large du personnel lui-même, ainsi que des organisations syndicales. Son but est d’établir un rapport de forces indispensable et préalable à toute négociation. A cet effet, SUD Administration Centrale SOLIDAIRES encouragera le débat démocratique et la mobilisation des personnels par l’information la plus complète possible. Il s’attachera à un mode de fonctionnement réellement démocratique en donnant chaque fois que possible la parole à la base en consultant, en suscitant, en expliquant, en favorisant l’auto-organisation, en rendant compte...

Le syndicat SUD Centrale est indépendant mais pas neutre. L’idéologie ambiante œuvrant largement pour remplacer le concept de lutte des classes par celui d’une « modernité libérale », SUD Centrale se situe clairement pour un syndicalisme de transformation sociale profonde. Il se prononce pour les revendications de justice sociale, de répartition des richesses et pour la lutte contre les inégalités et les discriminations de toute nature. L’offensive libérale impose ses choix de société en les présentant comme inéluctables ; elle est partout présente et surtout synonyme de régression sociale. Le syndicat SUD Centrale refuse cette logique et s’associe aux initiatives des collectifs, des associations et des mouvements de la base visant à encourager une prise de conscience et une riposte de la société civile.

Il fait sienne la nécessité de se battre contre l’organisation sociale actuelle du travail (hiérarchique, parcellaire et aliénante) pour améliorer nos conditions de travail et de vie. Cette lutte est indissociable d’un courant plus large prônant une société plus solidaire, plus égalitaire, plus juste. Cela passe indubitablement par la défense du service public et du rôle de l’État garant théorique des valeurs républicaines d’égalité, de justice et de répartition des richesses.