CHSCT-M – 5 juillet 2022



InstancesCHSCT-M

PARTAGER :

Le propos liminaire de Solidaires Finances.

Covid encore et toujours

La septième vague de la Covid-19 s’abat sur la France. Le nombre de nouvelles contaminations ainsi que les indicateurs hospitaliers sont hausse. Le sous-lignage BA.5 du variant Omicron est le variant majoritaire. Le pic épidémique est attendu pour la fin du mois de juillet. Sans céder à l’affolement, la vigilance doit être de mise. Lassée des nombreux épi­sodes de confinement, la fin des gestes barrière ont amené la population à un relâche­ment généralisé que nous retrouvons dans le monde du travail. L’été ne va pas aider à voir le masque se réinstaller dans notre quotidien. Nous devons apprendre à vivre avec le virus mais le risque de la saturation des services hospitaliers peut sévir avec son lot de mesures plus contraignantes. Nous espérons que le ministère a su apprendre des différents confi­nements précédents, qu’il sera en capacité de faire face et sera en mesure de déployer les divers plans de continuité de l’activité.

Ça chauffe à Bercy

Par ailleurs avec le réchauffement climatique, les phénomènes de vague de chaleur sont amenés à se produire plus fréquemment et plus tôt. Combiné avec le risque de propaga­tion de virus, la question de l’usage des ventilateurs devient sujet à des interprétations très rigoureuses par rapport aux différentes instructions. Face à la présence de deux risques, il nous faut rappeler que les chefs de service se doivent d’apprécier les mesures d’urgence adéquates avec bon sens mais hélas il semble que ce soit une qualité qui se perde. De la même façon, un certain nombre de direction au motif que le plan canicule n’est pas activé ne mettent en oeuvre aucun de mesures préconisées face aux fortes chaleurs alors même qu’ils ont dans leur parc immobilier des bâtiments dont vous connaissez la piètre qualité d’isolation qui amène rapidement à des situations où les agents arrivent le matin à 9h il fait déjà 25° et travaille dans un environnement de 40°. Dans ces situations les chefs de­vraient s’employer à ne pas attendre un plan canicule pour mettre en œuvre les mesures de prévention nécessaires.

Mais qu’est-ce qu’on est serré au fond de cette boîte…

En parlant mesures préfectorales, pendant cette séance il est prévu un point d’interven­tion de la Direction immobilière de l’État en ce qui concerne les cités administratives. Soli­daires Finances est plus que ravi d’avoir un point d’information sur le sujet. Après déjà deux interpellations en séance du 22 janvier, 24 mai 2022, et au regard des remontées qui nous faites pour de nombreuses cités administratives (Lyon, Colmar, Metz, Strasbourg, Toulouse, Nantes) Solidaires Finances constate que la DIE veut ensardiner les personnels. C’est la seule idéologie qui vaille, densifier les espaces pour gagner des m2. Il s’agit de s’appuyer sur la massification du télétravail et de modèle du privé déjà dépassé (flexoffice et flexdesk) pour rogner ces m2 si précieux. Tout ceci dans le plus grand mépris des condi­tions de travail des collègues…